Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Eureka, Agence immobilière MONTARGIS 45200

Montargis : du côté de la rue Vaublanc

Publiée le 12/07/2016

 

A Montargis, la rue Vaublanc relie la Place Mirabeau et rejoint le Boulevard Paul Baudin en franchissant le canal de Briare. Elle se situe à proximité de la Mairie (rue Gambetta) et de la sous-préfecture du Loiret (Boulevard Paul Baudin). C’est une rue tranquille à proximité de nombreux services et commerces. 

MONTARGIS : LES COMMERCES ET SERVICES DE LA RUE VAUBLANC

Outre votre agence CENTURY 21 Eureka au 4 de la rue Vaublanc, vous accueillent rue Vaublanc une agence bancaire de la Société générale (au n°2B), un gynécologue-obstétricien au n°3 ainsi que l’agence de Montargis de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Loiret au n°6.

À PROXIMITÉ DE LA RUE VAUBLANC

Voisines de la rue Vaublanc, les rues du Loing et Dorée sont les principales rues commerçantes. On y trouve notamment des enseignes de fleuristes, coiffeurs, boutiques de téléphonie, librairie, chocolatier, restaurants, épiceries, magasins de chaussures et de vêtements (pour homme ou femme).

MAIS QUI ÉTAIT LE COMTE DE VAUBLANC (FORT-DAUPHIN, 1756 – PARIS, 1845) ?

Originaire de Bourgogne, il naît à Fort-Dauphin (à Saint-Domingue). Il fait ses études en pensionnat à Paris puis au collège de La Flèche et entre à l’école militaire à l’âge de 14 ans.

Il devient capitaine et lieutenant-colonel à Saint-Domingue où il se marie aussi. De retour en France, il est nommé en 1782 Lieutenant des Maréchaux de France et s’installe dans les environs de Melun (illustration copyright grenadierlabeille.blogspot.com).

Secrétaire de l'assemblée de la noblesse du bailliage de Melun en 1789, lorsqu’éclate la Révolution, il est nommé président de l'administration départementale de Seine-et-Oise en 1790 et est élu député de Seine-et-Marne en 1791 au Conseil des Cinq-cents. Il siège dans le parti constitutionnel et dénonce les mesures prises contre les prêtres insermentés et les émigrés.

Le Comte de Vaublanc doit se cacher durant la Terreur et réapparaît le 9 Thermidor mais est condamné à mort par contumace. À son retour, de nouveau élu député, il doit prêter serment contre la royauté, attaque l’administration des colonies et appuye une motion favorable aux vainqueurs de la Bastille.

Cependant, le coup d’État du Directoire l’oblige une fois de plus à fuir, en Suisse et en Italie cette fois-ci, et à ne rentrer qu’après le coup d’État de Brumaire. Favorable au nouveau régime, il est élu député du Calvados et devient en 1804 questeur du Corps législatif en janvier 1804, en récompense de son zèle à servir le nouveau régime.

Gratifié par de nombreuses récompenses ou titres sous l’Empire, il accueille avec joie le retour des Bourbons en 1814. Il est ainsi maintenu préfet et promu officier de la Légion d'honneur (23 août 1814). Il est néanmoins obligé de fuir pendant les Cent-Jours au Luxembourg et rejoint la Cour à Gand. Après Waterloo, il est nommé conseiller d'État et préfet des Bouches-du-Rhône (12 juillet 1815).

Deux mois plus tard, il est nommé ministre de l’Intérieur et, par zèle envers le nouveau pouvoir royaliste, épure son ministère, réorganise l’Institut et les gardes nationales.

En mai 1816, il quitte l’Intérieur un mois après avoir été nommé membre libre de l'Académie des Beaux-Arts.

Il poursuit ainsi sa carrière en servant tous les pouvoirs jusqu’à être (de nouveau) nommé en 1830 au Conseil d’État à l’âge de 74 ans. Il meurt à 89 ans. Sainte-Beuve le décrit comme un « esprit léger, présomptueux, ne doutant de rien, tranchant de l'homme d'État, une cymbale retentissante. »

 

Vous envisagez de vous installer à Montargis ou à proximité, l’équipe de l’agence CENTURY 21 Eureka, 4 rue Vaublanc, saura vous accueillir au cœur de la commune et vous accompagner dans la concrétisation de votre projet immobilier : achat, vente ou location. A très bientôt.

Notre actualité